SÉMINAIRES

Mon, Apr 11

|

Séminaire ONLINE

PHILOSOPHIE

TABLE RONDE 4 : Bruno Pinchard (CNRS - Centre Jean Pépin, Labex COMOD) Carlos Lobo (Archives Husserl, ENS, Paris)

L'enregistrement est fermé
Voir d'autres dates
PHILOSOPHIE

Heure & Lieu

Apr 11, 4:00 PM – 7:00 PM GMT+2

Séminaire ONLINE

À propos

Séminaire ONLINE, rejoignez-nous sur le lien : https://videoconf-colibri.zoom.us/j/3688003779

Bruno Pinchard

Apologie du Logos, 1990 : 30 après, où parle le Logos?

Après avoir été aux côtés de René Thom au moment de l'élaboration de cet ouvrage, je l'ai traversé à plusieurs reprises au cours de mon enseignement. Le temps a passé, l'épidémie actuelle a révélé les fragilités d'une science qui a renoncé à la causalité, il est temps d'oeuvrer pour le retour du Logos dans le savoir. "

Carlos Lobo

La substructure modale du sens. Quelques pistes à partir de Husserl, Thom et Per Aage Brandt

Selon une remarque de Jean-Louis Gardiès (Esquisse d’une grammaire pure, Vrin, 1975, p. 156 passim), qu’il présente comme un fait historique, il y aurait une tendance des langues modernes à oblitérer les modes (l’optatif, l’oblatif, l’interrogatif, etc.), au profit de l’indicatif.  La Grammaire de Port-Royal serait révélatrice de cette tendance à réduire les autres modes à l’indicatif, et à les tenir pour des éléments expressifs périphériques, « des sortes d’indicatifs de la subjectivité », eux-mêmes conçus comme dépourvus de forme ou de structure, d’où la tendance déjà présente chez les Grammairiens anciens à définir les modes comme « des inclinations ou des affections de l’âme » ; il n’y avait plus qu’un pas à faire, que franchit l’époque ultérieure, pour « interpréter les flexions modales comme de simples indications de ces inclinations », c’est-à-dire psychologiquement. De là, ce qui est plus grave sans doute, « la tendance lente et progressive, certes aujourd’hui non encore épuisée mais toujours sourdement à l’œuvre dans nos langues vivantes, à l’élimination des modes non indicatifs de la pratique même du langage » (op. cit. p. 157).

Husserl et de Per Aage Brandt représentent deux des rares tentatives de résistance à cette tendance. Ce dernier, auquel nous voudrions ce faisant rendre un hommage,  propose dans La Charpente modale du sens (1992, Aarhus University Press, J. Benjamins Pub. Company),  une exploration morphogénétique et dynamique de la substructure modale du sens, qui croise les ressources de la théorie des catastrophes et les travaux de Greimas.  La réforme de la logique, envisagée par Husserl,  comme on l’ignore trop souvent, pose comme préalable, une grammaire purement logique, qui correspond à une morphologie du sens, dont l’objectif est précisément d’explorer un niveau d’articulation du sens sensible aux modalités et néanmoins parfaitement dépsychologisée. Contrairement à ce que pensent les approches grammaticales dominantes en logique ou en linguistique, l’opacité sémantique provient non de l’immixtion d’un élément affectif informe et inarticulé, mais d’une richesse d’articulations que nos moyens linguistiques et logiques ordinaires sont inaptes à analyser, d’où l’exigence même dans la perspective de l’apophantique (donc de la logique ordinaire) de descendre dans des structures plus fines et profondes que la prédication. La langue est bien, en ce sens, un miroir de l’entendement. Mais il y a une structure profonde de la langue, qu’il faut se garder de « naturaliser » (à la manière de Humboldt), et qui forme comme un pré-entendement. Cette dimension correspond à des syntaxes plus profondes et à un système de transformations que la grammaire purement logique de Husserl aspire à couvrir en explorant les articulations internes aux termes eux-mêmes, et, en particulier, la substructure modale.

Ce sont ces analyses que, dans la foulée des études comparatives menées récemment entre Thom et Husserl, nous voudrions comparer à celles de Per Aage Brandt.

Comment Participer :

Le séminaire mensuel aura lieu de Janvier à juin 2022, le lundi une fois par mois de 16h à 19h se déroulera online.

Pour assister et participer au séminaire ONLINE, rejoignez-nous sur le lien : https://videoconf-colibri.zoom.us/j/3688003779

Pour toute information : interdisciplinarites.thom@fcsh.unl.pt 

Partagez cette événement